cyber-securite

MPower 2018 : de l’IA dans la cybersécurité

Mag Securs (le magazine de la sécurité de l’information) – 30 novembre 2018

Steve Grobman est CTO (Chief Technologist Officer) de McAfee. Dans les interviews réglées à la seconde près accordées, l’occasion nous est donnée de poser la question des apports réels de l’IA dans la cybersécurité. A bonnes questions… bonnes réponses.

Contrairement à ce à quoi nous nous attendions (encenser l’IA et ses apports tous terrains à la cybersécurité), Steve Grobman, Texan, se montre très nuancé, avec une forte préoccupation éthique dès le départ. C’est suffisamment rare comme approche chez un acteur majeur du marché pour qu’on le souligne ici. « L’IA a aussi ses limites, ce n’est pas une baguette magique », tient à faire remarquer Steve Grobman. « Certains algorithmes ne sont pas résilients » (comprenons par là : ne seraient pas capable de rattraper eux-mêmes leurs erreurs de diagnostics). « Bien sûr, l’IA peut définir des modèles, et la puissance des capacités informatiques actuelles permet de compiler des millions, voire des milliards d’informations bien plus vite que le cerveau humain, et de déduire, ou de proposer immédiatement des scénarii applicables ».

> Lire l’article