La cybercriminalité : plus qu’un concept technique, des enjeux économiques réels

Portail de l’IE – 29 mai 2018

Les incidents Wannacry et l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD) ont rythmé l’actualité technologique en 2017, captant quasiment à eux seuls le regard des médias et le nôtre. Toutefois, l’actualité de l’année 2017 a été beaucoup plus riche que cela. Inconnus jusqu’ici du grand public, Cherry Blossom, OutlawCountry, BothanSpy, Gyrfalcon, HighRise ou encore, Dumbo, entre autres cyber-outils utilisés par la CIA, ont vu leur existence révélée sur Wikileaks suite à la publication d’une série de documents connue sous le nom de « Vault7 ». Rappelons la compromission de CCleaner, ce logiciel gratuit de nettoyage Windows qui a touché plus de 2 millions d’utilisateurs et qui aurait en réalité visé la compromission des réseaux de grandes entreprises technologiques. Citons aussi les vulnérabilités baptisées Crack, Spectre et Meltdown frappant directement le matériel ou encore les siphonages de fonds sur le réseau interbancaire SWIFT, lesquels n’ont pas cessé depuis 2016. La liste des « événements » ayant marqué l’actualité est très longue. Pour les organisations touchées par ces failles technologiques, les conséquences négatives sont de taille : interruption de leurs activités et potentiellement des infrastructures opérationnelles, exfiltration de secrets d’affaires (données commerciales, de R&D, ..), sabotage, déstabilisation. Dans ce contexte, faire face aux nouvelles menaces multiformes devient un enjeu prioritaire pour les entreprises et les États.

> Lire l’article